3 days ago
Djerba scoop

الجزء الثاني لتغطية برنامج " أهلا تونس " على قناة الوطنية الأولى لليوم الاعلامي في باريس حول ملف ادراج جربة ... See more

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
3 days ago
Djerba scoop

الجزء الأول لتغطية برنامج " أهلا تونس " على قناة الوطنية الأولي لليوم الاعلامي في باريس حول ملف ادراج جربة على ... See more

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
3 days ago
برنامج أهلا تونس ليوم 19 / 05 / 2018

La soirée de Djerba patrimoine Mondial sur Al Wataniya-1

الوطنية 1 هي إحدى قناتي التلفزة التونسية وهي قناة عمومية جامعة . يتواصل الإرسال في الوطنية الأولى لمدة 24 ساعة ... See more

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago
Djerba scoop

الصحفي في قناة France 24 توفيق مجيد تربطه علاقة حب قديمة بجزيرة جربة ... حيث عاش لفترة طويلة مع عائلته في جربة و له ... See more

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago
Djerba scoop

انتظمت يوم 11 ماي 2018 في العاصمة الفرنسية باريس سهرة جمعت العديد من عشاق جربة من فنانين و اعلاميين و سياسيين و ... See more

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago
France Maghreb2

Projet d’inscription de l’Ile de #Djerba (#Tunisie)sur la liste du Patrimoine Mondial, Intervention de M. Ghazi Gherairi Ambassadeur de #Tunisie auprès de l’#UNESCO.

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago
France Maghreb2

Projet d’inscription de l’Ile de #Djerba (#Tunisie)sur la liste du Patrimoine Mondial, interview de M. Melli Aoudi, Président de l’ASSIDJE.

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago
France Maghreb2

Interview de M. Ghazi Gherairi Ambassadeur de #Tunisie auprès de l’#UNESCO.

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago
France Maghreb2

Projet d’inscription de l’Ile de #Djerba (#Tunisie)sur la liste du Patrimoine Mondial, Interview de M. Gabriel Gabla.

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago
Djerba scoop

مباشرة من باريس
سهرة خاصة بملف إدارج جزيرة جربة في قائمة التراث العالمي

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
« 1 of 8 »
Mai 1976 Création de l’ASSIDJE (Association de Sauvegarde de l’île de Djerba), à la suite du séminaire de janvier 1975 où déjà la fragilité de l’île était évoquée
1994- 1995 Première tentative d’inscription qui n’a pas abouti par manque de volonté politique.

Janvier 2012 L’Etat tunisien à travers l’Institut National du Patrimoine (Ministère de la Culture) sollicite l’UNESCO et propose l’île de Djerba sur la liste indicative du Patrimoine mondial
Cette étape est importante car le Comité du patrimoine mondial ne peut étudier une proposition d’inscription sur la Liste du patrimoine Mondial si le bien considéré ne figure pas déjà sur la Liste indicative de l’Etat partie

Août -sept. 2013 Campagne de sensibilisation au projet d’inscription auprès de la population et des municipalités de l’île à travers une exposition itinérante de photos, des conférences, rencontres et débats

Nov. 2013 Réunion de concertation et de réflexion autour du dossier d’inscription

19 avril 2014 1er atelier local destiné à définir la Valeur Universelle Exceptionnelle à mettre en exergue dans le dossier

31 mai 2014 2ème atelier de réflexion destiné à approfondir la réflexion pour valider la VUE

16 mai 2015 Table ronde « Patrimoine exceptionnel à valoriser au service d’un développement durable », ouvert au public organisé à l’occasion de la clôture du mois du Patrimoine.
Déc. 2015 Réunion en présence de Mme Nada Al Hassen (Chef d’unité Etats arabes au sein de l’UNESCO)

Déc. 2016 Journée d’études consacrée au dossier d’inscription tenue sous la direction de Mohamed Zine El Abidine, ministre des Affaires culturelles

Février 2017 Réunion de travail et visite des sites avec Mme Hayet Guettat (Directrice de patrimoine auprès de l’ALECSO et M.Mustapha Khannoussi, consultant auprès de l’ALECSO (Organisation arabe de l’Education, de la Culture et des Sciences) dont le siège est situé à Tunis.
Cette visite s’inscrit dans le cadre de la préparation de l’atelier maghrébin programmé à Djerba au mois de septembre

5 /9 avril 2017 Visite de travail de Mme Léticia Leitao, experte mandatée par l’UNESCO

Mai 2017 Signature de la convention de partenariat entre l’Institut National du Patrimoine (INP) et l’ASSIDJE

24/05/17 Réunion de travail avec M. Adnène Ben Nejma, désigné par l’Institut National du Patrimoine en qualité de coordinateur national du projet

11 au 15/09/2017 Atelier régional sur le processus de proposition d’inscription de sites culturels sur la Liste du patrimoine mondial

Qu’est-ce que L’UNESCO ?
L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (en anglais : United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) est une institution créée en 1945 à la suite des dégâts et des massacres de la Seconde guerre mondiale.
L’UNESCO située à Paris compte aujourd’hui 195 Etats membres.
Elle a pour objectif de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en favorisant des collaborations entre les nations et en initiant des programmes touchant l’éducation, la science et la culture dans le respect de la justice, de la loi, des droits de l’Homme, des libertés fondamentales pour tous sans distinction de race, de langue, de religion.

Qu’est-ce que Le Patrimoine mondial de l’UNESCO ?
Le label « Patrimoine mondial de l’Unesco ou Patrimoine de l’humanité a été institué en 1972 par une Convention. Il désigne un ensemble de biens culturels et naturels présentant un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité.
L’attribution du label vise à encourager à travers le monde l’identification, la protection et la préservation des biens culturels, naturels ou « mixtes » présentant un intérêt et une valeur exceptionnelle universelle (VUE) et de transmettre ce patrimoine aux générations futures.

Le Comité du patrimoine mondial, créé en 1976, établit chaque année la liste du patrimoine mondial.
En 2017, 1.052 biens répartis dans 165 États y étaient inscrits, dont 55 considérés comme « en péril », 814 culturels, 203 naturels et 35 mixtes.

Qui peut candidater à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial ?
Seuls les pays qui ont signé la Convention du patrimoine mondial et se sont par-là même engagés à protéger leur patrimoine naturel et culturel et à s’efforcer de trouver des solutions pour le protéger peuvent soumettre des propositions d’inscription de biens situés sur leur territoire sur la Liste du patrimoine mondial.

Qu’est-ce que la Liste indicative ?
La première chose que le pays doit faire est de dresser un inventaire des sites les plus importants à l’intérieur de ses frontières.
Cet inventaire est appelé la Liste indicative. C’est une étape importante car le Comité du patrimoine mondial ne peut étudier une proposition d’inscription sur la Liste du patrimoine Mondial si le bien considéré ne figure pas déjà sur la Liste indicative de l’Etat partie.

Que doit contenir le dossier de propositions d’inscription ?
Un dossier exhaustif doit être constitué avec toute la documentation et les cartes requises. Une fois le dossier complet, ce dernier est adressé à une organisation consultative compétente pour évaluation.

Qu’est-ce que le Comité du patrimoine mondial ?
Une fois qu’un site a été proposé et évalué, le Comité intergouvernemental du patrimoine mondial prend une décision finale concernant son inscription. Une fois par an, le Comité se réunit pour statuer et décider de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

Quels sont les critères de sélection ?
Pour figurer sur la Liste du patrimoine mondial, les sites doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle et satisfaire à au moins un des dix critères de sélection définis par l’UNESCO.

Quels sont les avantages de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial ?
Les sites inscrits au patrimoine mondial font généralement l’objet d’une exploitation touristique mettant en avant cette inscription.
Le chiffre de 20% de fréquentation touristique supplémentaire est souvent cité. Quoi qu’il en soit, le classement est un atout énorme pour l’image de marque d’un lieu, qui est noté et valorisé dans les guides touristiques du monde entier.

L’inscription d’un site sur la Liste du patrimoine mondial lui confère :
– l’appartenance à une communauté internationale qui sauvegarde les biens d’importance universelle
– une notoriété et un label garantissant l’intérêt du site
– un prestige qui joue souvent un rôle catalyseur dans la sensibilisation à la préservation du patrimoine
– un impact positif sur la population en l’occurrence la jeune génération
– l’accès au Fonds du patrimoine mondial et à d’autres sources de financement
– une assistance d’urgence pour réparer les dommages causés par les catastrophes naturelles ou par l’activité humaine
– la possibilité de bénéficier de plans de gestion, qui définissent des mesures de préservation et des mécanismes de suivi adéquats
– une plus grande sensibilisation du public au site et à ses valeurs exceptionnelles, ce qui renforce les activités touristiques et culturelles

Quelle est la Valeur Universelle Exceptionnelle retenue pour le dossier de candidature ?
Il s’agit d’un bien en série, constitué d’établissements humains et de paysages culturels (menzels, houchs, mosquées, etc…) témoignant d’un mode exceptionnel d’occupation du sol, que justifient d’ailleurs son insularité, ses identités plurielles, le besoin de subsistance et d’adaptation au milieu et l’impératif de défense.

Un bien en série inclut deux ou plusieurs éléments constitutifs reliés entre eux par des liens clairement définis : liens culturels, sociaux ou fonctionnels dans le temps, qui génèrent, le cas échéant, une connectivité au niveau du paysage, de l’écologie, de l’évolution ou de l’habitat. Chaque élément constitutif doit contribuer à la valeur universelle exceptionnelle du bien dans son ensemble.

TRAVAIL ET MISSION DU COMITE DE PILOTAGE LOCAL
Un comité de pilotage a été constitué, regroupant des experts aux profils variés (architectes, urbanistes, historiens, archéologues, spécialistes de la communication, …) et se donnant pour mission de contribuer à l’élaboration du dossier de candidature.

Le dossier devra être composé de :
– Description du bien et localisation
– Historique
– Justification de la VUE (Valeur universelle Exceptionnelle)
– Authenticité et intégrité du bien proposé
– Plan de gestion et protection
-Une analyse comparative devra également être réalisée

PROCHAINES ETAPES ET RENDEZ-VOUS :

– Délimitation et description des biens présélectionnés
– Création d’une Commission de soutien et recherche de financements
– Constitution du Comité National de Pilotage par Arrêté ministériel
– Réunions avec les autorités régionales, locales, les institutions et les pouvoirs publics
– Atelier maghrébin (septembre 2017)
– Plan de communication : Campagne d’information et de sensibilisation dans toute l’île (Evénements, journées portes-ouvertes, ateliers…)